La Blockchain expliquée à  un africain

blockchain

Nous allons vous parler de Technologie Blockchain à  partir d’une  exposition culturelle faite dans un centre culturel dans lequel l’un de vous s ‘est sans doute rendu un de ces jours.

++ UNE PETITE ANECDOTE POUR VISUALISER LA BLOCKCHAIN

Vernissage dans les instituts français, évènements culturels ou artistiques ? Vous vous y rendez souvent? Okay ! Un cahier vous y attend le plus souvent après un vernissage ou une exposition de photos dans un grand hall. On vous suggère : « Laissez-nous votre avis sur l ‘évènement».

Certains mettent dans le registre des informations diverses : Appréciations personnelles, citations linguistiques, création linguistique et voire meme des signatures géniales. Parfois, on y trouve des numéros de téléphones. Le mémé processus se passe sur des toiles de dessin de grande surface. Une sorte de toile à  morceaux choisis. Tout le monde peut venir consulter ces informations à  propos du vernissage sur chaque page du cahier. Considérez chaque page comme un bloc d’informations utiles que l’ on peut modifier et vérifier si toutes les informations sont pertinentes au public. On ne parlera pas de Victor Hugo dans un cahier de vernissage culturel qui parle des Pygmées¦ Il faut donc que ce cahier soit sécurisé afin que toutes les appréciations des visiteurs correspondent au vernissage. Seul un systèmme informatique, une technologie règle ce type de sécurité. Ainsi la technologie Blockchain permet de sécuriser ces données et de dupliquer la même information chez tout le monde. Si une information inscrite dans le cahier est fausse dans le registre du vernissage culturel, tous les visiteurs invités au vernissage auront la possibilité de signaler l’ erreur.

La BlockChain doit être vue comme une chaine  d’informations inscrite dans un registre (le ledger). Ce registre contient des pages (les blocs), et il est modifié toutes les dix minutes par l’ ajout de nouvelles informations. Cette technologie pourrait avoir plusieurs applications dans la vie pratique, dans le secteur économique et surtout comme c’ est le cas avec le secteur financier. Nous pouvons adopter la dernière technologie pour rattraper le développement en Afrique. Nous pouvons faire evoluer nos idées de projets en Afrique vers le modèle finance et technologie.

Dans le domaine financier, Pierre Achach, Consultant interessé par l’ impact de la technologie Blockchain en Afrique pense qu’ à une nouvelle technologie devrait permettre de radicaliser ce leapfrog (saut de grenouille) en rendant possible d’ installer en quelques jours un système bancaire dans un pays qui n’ en a pas ou dans lequel il est très peu développé. Cette technologie c’ est la blockchain.

++ POUR SORTIR DE LA SOUS – BANCARISATION BIEN PLUS EN AFRIQIUE

En Afrique, on utilise très peu les banques pour épargner de l’argent. Les pratiques bancaires des pauvres sont peu ou mal connues.   Cette technologie seduira les amoureux de la monnaie virtuelle #Bitcoin au point de créer des portes-monnaies virtuels pour satisfaire les besoins des africains: épargner, envoyer de l’ argent, acheter en ligne sur un site étranger. Ainsi, la Fintech M-Pesa au Kenya a permis de stocker un peu d’ argent et de rationaliser des paiements securisés si et seulement si les données sont enregistréeses dans une Blockchain.  Il suffit de télécharger l’ APPLICATION qui correspond à  votre besoin et vous y ouvrez votre compte bancaire. C’ est une façon de remplacer la création de votre compte bancaire qui peut ne pas exister physiquement dans une banque de la place. Vous faites vos échanges, votre business en toute souplesse et sécurité. L’ application de la blockchain n ‘est pas seulement une affaire de monnaie virtuelle! D’ autres domaines utilisent la Blockchain pour répondre au besoin de sécuriser des données.

Mireille KOOH,

 

Laisser un commentaire