#TECH212: BITCOIN, COMPATIBLE avec la FINANCE ISLAMIQUE?? 2/4

 

 

 

2ème PARTIE (2/4)   

Chaque bond technologique, passe sous la loupe des critiques, penseurs,   philosophes, la presse, les religieux, etc… BREF, de ceux qui construisent la société telle que nous la connaissons.

Dans ce travail, #ADMP offre à ses lecteurs un 2ème éclairage sur la compatibilité du #BitcoiN et la finance islamique, en trois parties. Retrouvez la première partie, ici. Car, il nous fallait traiter le sujet en profondeur. Ici, en huit points et 10 min.    

 

Article de Nassim #Belouar en collaboration avec Mme Asma Karaoui, chercheuse en finance islamique à l’Université Ezzitouna (Institut de théologie de Tunis).

 

 

DINARS et DIRHAMS

Du vivant du Prophète (ص), les musulmans utilisaient les pièces d’or et d’argent frappées par les voisins perses de l’empire sassanide. Cependant, le Prophète (ص) indiquât à Omar les mesures équivalent à un dinar et dirham. Il fallut attendre son accession au Califat pour que ces dinars et dirhams soient enfin frappés et mis en circulation comme la monnaie officielle des musulmans.

 

 

ARGENT=DETTE!

Lorsque les terres d’islam furent colonisées, les colons y introduirent des coupures papier afin de régulariser sous leur tutelle les transactions commerciales. De nombreuses fatwas suivirent et furent unanimes sur le fait que l’argent papier même s’il est couvert par un dépôt aurifère ne représente que la “reconnaissance de dette” de ce dépôt et non pas le dépôt en lui-même. Échanger des reconnaissances de dette (en l’occurrence, le billet argent papier) pour des transactions commerciales, n’est pas autorisé en islam. Car n’ayant pas de valeur intrinsèque et la reconnaissance de dette étant strictement entre le dépositaire et son garant, en d’autres termes, ce billet n’est pas échangeable avec une personne extérieure à l’acte du dépôt. L’argent est donc de la dette.

 

FLOAT

Aujourd’hui la situation a empiré. L’argent émis par les autorités monétaires n’est en rien couvert par un dépôt aurifère ou de l’argent métal. Notre argent, est purement du papier imprimé, il n’a de sa valeur que le pouvoir d’achat fluctuant à l’instant T.

En conclusion, pour qu’une finance soit un minimum islamique (ou en ait l’air) il est impératif que les transactions se fassent avec le dinar d’or et le dirham d’argent comme monnaie.

Un système financier “islamique” qui se conforme à la fraude de l’argent papier n’a d’islamique que le nom.

 

 

 

QUELS SONT LES TYPES DE MONNAIE?:

La monnaie représente l’intermédiaire des échanges sur le marché.

Elle est constituée par l’ensemble des moyens de paiement dont dispose les agents économiques pour régler les transactions.

  1. Les fonctions de la monnaie: Une unité de compte (= instrument de mesure de valeur)

La monnaie est une unité de valeur qui permet de mesurer la valeur des biens et des services de nature et de qualité très différentes. C’est-à-dire un étalon, une unité de mesure commune grâce à laquelle un prix est établi pour chaque bien selon ses spécificités.

  1. La monnaie est un instrument d’échange

La monnaie facilite les transactions entre les agents économiques car elle est acceptée par tous. Elle est immédiatement disponible et sans frais, c’est un actif liquide.

Elle est la condition pour rentrer sur le marché, car l’agent économique qui désire acquérir un bien soit doit posséder, soit la quantité de monnaie nécessaire, soit le moyen d’obtenir cette quantité de monnaie nécessaire.

Elle permet d’éviter le troc  qui a des inconvénients : biens non équitables, biens ne se conservant pas et biens qui ne sont pas toujours accepté de tous. Mais une solution a été trouvée : Le contrat.

 

  • La monnaie est un instrument de réserve de valeur

C’est un moyen qui permet de transférer du pouvoir d’achat. Un agent économique peut, soit utiliser immédiatement la monnaie qu’il détient, soit reporter son achat en le mettant en réserve grâce au mécanisme de l’épargne financière (au près des banques) ou grâce à la thésaurisation (si l’argent reste chez nous).

 

 

 

FONCTIONS DE LA MONNAIE

Pour qu’il y ait monnaie, il faut que ces trois fonctions soient présentes:

 

  • Les différentes formes de la monnaie
  • Histoire

 

  1. La monnaie marchandise → Elle représente le bétail, les coquillages, les épices, les étoffes,… qui étaient des moyens d’échange qui devaient être durable pour être stockés, divisibles et suffisamment rares pour que les individus aient envie de les détenir.
  2. La monnaie métallique → Elle représente les métaux précieux (or ou argent), d’abord sous forme de lingots, puis sous forme de pièces. La valeur de la pièce est liée à la valeur du métal.  Elle est la forme la plus ancienne de monnaie, elle inspire confiance, mais pose des problèmes de transport.

 

 

 

 

FORMES ACTUELLES:

 

  • La monnaie divisionnaire

Elle comprend l’ensemble des pièces qui contrairement à la monnaie métallique, n’a pas de valeur intrinsèque. Elle est fabriquée dans les banques de chaque pays.

 

  • La monnaie fiduciaire

Elle prend la forme de pièce et/ou de billets de banque émis par la banque centrale. La valeur de cette monnaie est liée à la confiance des agents économiques en l’économie du pays.

 

  • La monnaie scripturale

Elle est l’ensemble des dépôts des agents économiques auprès de banques, elle représente 87% de la monnaie en circulation. On parle de dématérialisation de la monnaie.

Cette monnaie est utilisée dans la vie courante grâce à des moyens de paiement (chèque, carte bancaire, virement,…).

 

 

 

INJONCTION DE LA CHARIAA :

Actuellement, les spécialistes sont prêts à offrir une opinion Shari’a sur la production de Bitcoin.

Le présent article pourrait peut-être initier une étape jusqu’ici sans précédent, dans laquelle de nouvelles mesures sont prises pour faire face à cette exigence en termes de loi islamique

Nous tentons ici, de fournir une base sémantique pour le dialogue académique sur le problème en mettant l’accent sur la nature du problème en tant qu’éxigence contemporaine.

L’information disponible met en relief trois aspects de Bitcoin: (1) Production; (2) négociation et négociation dans Bitcoin; Et (3) entrer dans le réseau Bitcoin en tant qu’investisseur.

 

 

BITCOIN & ISLAMIC FINANCE

Je traiterai d’abord les premier et deuxième aspects, en laissant de côté le troisième en raison du fait qu’il manque d’universalité par rapport aux aspects 1 et 2, et en tenant compte de la relation plus grande avec la mécanique du marketing de réseau avec laquelle des fatwa ont été émises.

ATTENTION!! → Rappelons-nous également que concernant le sujet traité: Les monnaies cryptiques; même la Chine continue à faire 2 pas en avant et 3 pas en arrière sur le sujet, comme le prouve sa décision de bannir les #ICO, où Initial Coin Offerings, en début Septembre, pourtant très populaire là-bas!

Production de la monnaie numérique #Bitcoin: il est important dès le départ, de différencier Bitcoin en tant que monnaie numérique d’une part, et la possibilité de convertir toute monnaie réelle en monnaie numérique ou électronique.

 

@admpawards

  • Par N. Bellouar, #ADMP Senior Crypto-Analyst – La suite de cet article dans 15 jours !! –

FOLLOW Us :

#ADMP on Twitter: #ADMP Awards

#ADMP on Facebook: #AFRIK+DIGITAL MARKETPLACE

#ADMP on Linkeldin : AWARDS ADMP

#ADMP on Medium: https://medium.com/@admpawards

#ADMP on Reddit : https://www.reddit.com/user/admpawards

#ADMP on GooGle+: Team ADMP

#ADMP on Whatsapp: #ADMP Projects

#ADMP on Linkeldin : AWARDS ADMP

#ADMP: www.admpawards.biz

 

2 Commentaires

  1. intéressante analyse de Nassim Belouar. Les Crypto-monnaies continuent de faire leur BOOM!

  2. #Interesting and thought-provoking post ! :))

Laisser un commentaire